L'égalité, ça compte

Des paroles courageuses exigent des actions audacieuses

J’ai été très heureuse d’être invitée le 9 juin au lancement de la nouvelle Politique d’aide internationale féministe. C’était un moment de fierté pour moi, une immigrante dans le pays que j’ai choisi, de me trouver dans un groupe restreint pour entendre l’annonce faite par la ministre du Développement international et de la Francophonie, Marie-Claude Bibeau. Comme cette politique l’indique, le gouvernement fédéral est en train de réorienter ses politiques publiques de façon à placer la sécurité, les droits et l’autonomisation économique des femmes et des filles au centre de sa stratégie mondiale d’aide au développement. J’étais particulièrement fière que nous, à Carrefour international, ayons fait le même choix il y a plus d’une décennie.

Cette politique promet de renforcer la protection et la promotion des droits humains des femmes et des filles; d’améliorer la participation des femmes et des filles aux prises de décision sur un pied d’égalité, particulièrement en ce qui concerne le développement durable; et de donner aux femmes et aux filles un accès plus équitable aux ressources dont elles ont besoin pour s’assurer de manière permanente l’égalité économique et sociale – ainsi qu’un meilleur contrôle sur ces ressources. Ce sont là les mêmes principes fondamentaux que ceux de notre plan stratégique!

Le gouvernement fédéral s’est aussi engagé à élargir les programmes qui auront pour but de :

  • Traiter de la violence sexuelle et de la violence fondée sur le genre et améliorer l’accès des victimes au système judiciaire
  • Renforcer les capacités des organisations et des mouvements de femmes locaux et appuyer leur travail visant à faire avancer une législation et des politiques qui fassent progresser les droits de la femme
  • Élargir l’accès aux ressources et à la croissance pour les femmes, y compris l’accès à la terre ; améliorer les perspectives économiques et la résilience des femmes des zones rurales d’une manière qui prenne pleinement en compte les effets sur l’environnement et les changements climatiques
  • Favoriser à tous les niveaux de gouvernance le rôle dirigeant des femmes et leur participation à la prise de décision
  • Assurer efficacement la participation des hommes et des garçons

Au cours de mes visites auprès de nos partenaires au cours de l’année passée, j’ai vu exemple après exemple de programmes innovants qui contribuent considérablement à chacun de ces objectifs. Notre travail pour faire progresser l’égalité pour les femmes bénéficie à des communautés entières.

Bien sûr, avec ce nouveau mandat, des discussions plus étendues sur la myriade de détails concernant la manière de mettre en œuvre une politique internationale féministe d’aide au développement seront nécessaires. Carrefour international a hâte de travailler avec le gouvernement et les autres parties prenantes pour en faciliter une mise en œuvre sans heurt.

Un point clé de cette mise en œuvre qui n’est cependant pas encore précisé est la question des ressources. Quatre-vingt pour cent de l’aide au développement sera d’ici 2021-2022 consacré à favoriser l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et des filles. Ceci est également une chose formidable.

Le montant total de cette aide n’est cependant pas connu. Comme je vous l’avais mentionné par avance à propos du budget fédéral de 2017, le Canada est en voie de présenter le plus faible engagement en termes d’aide au développement de tous les gouvernements canadiens depuis un demi-siècle, et il s’est placé à la traîne parmi les pays du G7 pour ce qui concerne l’aide internationale au développement. Le plus récent budget n’a rien fait pour répondre à cette préoccupation.

La ministre et le gouvernement fédéral ont montré du courage et de la clairvoyance en s’engageant en faveur d’une politique d’aide internationale féministe. Ils doivent maintenant soutenir leur engagement avec des dollars. Des investissements effectués à bon escient aboutiront à des gains plus substantiels et constitueront une plus forte justification de la stratégie du gouvernement.

Nous avons beaucoup de choses à célébrer en tant que pays à l’occasion de ce 150e anniversaire et cette politique courageuse est l’une d’entre elles. La préparation du prochain budget fédéral est sur le point de commencer. Assurons-nous cette fois que le gouvernement reçoive bien ce message : des paroles courageuses exigent des actions audacieuses ; augmentez l’aide international au développement dès maintenant. Les femmes et les filles du monde entier comptent sur nous.

Pour plus de détails sur la politique d’aide internationale féministe du Canada, rendez-vous sur http://international.gc.ca/world-monde/issues_development-enjeux_developpement/priorities-priorites/policy-politique.aspx?lang=fra

About Carine Guidicelli
Former Executive Director of Crossroads International, Carine is broad range of professional expertise in Africa, Canada and internationally for the past 20 years. She ran 5 Country offices in Africa and manage Country operations in 8 countries both in development project and humanitarian relief.

Related Posts - Droits des femmes et des filles

Retour au blog