Donald Simpson

Nigeria, 1960

Par Kate Wilson

Donald Simpson était un jeune enseignant d’histoire au niveau secondaire à la recherche d’un projet pour ses élèves au moment où il a assisté à une conférence sur la marche de l’Afrique vers l’indépendance. Pour Donald Simpson, cette conférence a marqué le début de sa relation avec le continent africain qui allait bientôt l’amener à créer CCI en compagnie des autres membres fondateurs.

Le premier projet mis sur pied par Donald Simpson consistait à amasser des fonds pour faire venir un étudiant universitaire africain au Canada. Mais ses élèves ont poursuivi leur collecte de fonds, tant et si bien que la Fédération des étudiants africains a vu le jour, et 350 étudiants africains sont finalement venus au Canada. C’est dans le cadre de ce projet que Donald Simpson a rencontré le fondateur de Crossroads, James Robinson, une rencontre décisive pour le futur pendant canadien de Crossroads.

Donald Simpson, en compagnie des autres fondateurs de CCI – Alan Lane, Jack Sibley et Robert Hartog -, a assisté à une conférence de James Robinson, à l’United Church, au sujet de son projet Operation Crossroads Africa.
Donald Simpson et ses collègues ont entrepris d’amasser des fonds pour l’organisation de M. Robinson. Ils ont réussi à amasser près de 5 000 $, à leur grande fierté. Ils ont voulu lui remettre le chèque, mais le charismatique orateur s’est retourné et a posé un geste honorable qui les a surpris.

Donald Simpson se rappelle l’éclat avec lequel M. Robinson a réagi :

« Il nous a remerciés et a dit :‘Eh bien, si ce que j’essaie de faire vous passionne à ce point, faites-le au Canada. Je veux être le premier à contribuer à la naissance de Crossroads au Canada.’ C’est comme ça que l’aventure a commencé. Il nous a redonné le chèque. »

Donald Simpson et ses collègues ont dès lors relevé le défi de fonder CCI. Il a assumé les fonctions de directeur général et a dirigé l’organisation à partir de son domicile, alors que sa voisine en devenait la secrétaire et qu’une femme du voisinage lui offrait d’imprimer sans frais tous les documents nécessaires, comme son mari travaillait à The London Free Press.

En 1960, Donald Simpson se rendait en Afrique pour la première fois en tant que Carrefouriste. Il accompagnait au Nigeria le premier groupe de Carrefouristes à se rendre outre-mer avec l’organisation canadienne.

« Je venais de me marier et d’avoir mon premier enfant, à une époque où aller en Afrique était comme aller sur la lune, se rappelle-t-il. Quand je suis allé en Afrique en 1960, il y avait donc des tas de gens qui priaient pour moi. »

Depuis ce séjour au Nigeria, l’engagement de Donald Simpson ne s’est jamais démenti. Il a travaillé dans plus de 70 pays et a aidé à établir des organisations comme CUSO et le Centre de recherches pour le développement international. Il a aussi lancé sa propre entreprise, Innovation Expedition, qui met en lien des dirigeants d’organisations dans le monde entier et encourage l’innovation.

Nous utilisons des témoins de navigation (cookies) afin d’améliorer votre expérience ainsi que la qualité de contenu de notre site. En cliquant sur « Accepter », vous consentez à notre utilisation des témoins.