L’exposition « Vues et entendues » : des jeunes filles s’expriment par l’art

 

Cliché pris par une jeune fille pour l’exposition « Vues et entendues »

 

L’art est um moyen extraordinaire de raconter des histoires, comme en témoigne l’exposition « Vues et entendues » tenue à Accra, au Ghana, le 1er décembre 2018. L’exposition présentait les œuvres en arts visuels et création littéraire de jeunes participantes au Programme d’autonomisation des filles (PAF) réalisé en collaboration par WiLDAF Ghana (Women in Law and Development in Africa) et Carrefour International. Depuis sa création en 2012, le Programme d’autonomisation des filles a été implanté progressivement dans les régions du Grand Accra, du Centre et de la Volta, au Ghana, et compte maintenant onze écoles participantes. Il offre des activités de sensibilisation communautaires et des ateliers sur des sujets comme les droits de la personne, l’autonomisation économique, le développement de la confiance en soi et, depuis peu, l’art-thérapie.

Montée avec le soutien de la Carrefouriste Sierra Nallo, l’exposition regroupait des portraits photographiques individuels et de groupe réalisés par les participantes au PAF. Munie d’un appareil photo, Sierra s’est rendue dans les onze écoles où est implanté le programme pour proposer aux participantes de déployer leurs capacités techniques et talents de créatrices en faisant office de photographes et de sujets. Outre les ateliers de création photographique, l’équipe du PAF au Ghana, composée de volontaires de Carrefour et des coordonnatrices des différents groupes, a aussi offert des ateliers de communication et de création littéraire de manière à favoriser l’expression sous plusieurs formes. Les jeunes filles ont ainsi pu trouver un médium qui leur convenait pour raconter leurs histoires trop souvent inavouées. Grâce au cadre sécurisant créé par l’équipe du PAF, elles se sont volontiers exprimées à travers les activités artistiques.

 

Cliché pris par une camarade de classe représentant deux jeunes membres du Club d’autonomisation des filles au Ghana

Les portraits montrent les jeunes filles dans toute la gamme de leurs émotions, comme les êtres humains complexes et admirables qu’elles sont. Dans quelques photos, on dénote une certaine gravité qui témoigne des expériences difficiles qu’ont déjà vécues plusieurs des filles, malgré leur jeune âge. D’autres photographes en herbe ont capté à la fois l’innocence de la jeunesse et la joie liée à l’espoir d’un avenir meilleur ou ont simplement créé des images abstraites.

L’exposition a permis à de nombreux intervenants et intervenantes, membres de la communauté et élèves de découvrir le fruit des efforts remarquables déployés par les participantes au PAF. Les recettes de l’événement servent à financer le matériel d’artiste et le mentorat nécessaires pour soutenir l’expression artistique des jeunes filles. Les ateliers de création artistique favorisent à la fois l’échange de connaissances et le renforcement du leadership des filles tout en consolidant les liens au sein de la collectivité et en stimulant un essentiel dialogue sur les droits des filles et des femmes au Ghana et ailleurs.

Nous espérons bientôt présenter cette exposition au Canada , de sorte que les histoires que racontent les œuvres de ces jeunes Ghanéennes puissent être vues et entendues au-delà des frontières de leur pays.