Nouvelles

Des femmes burkinabés accèdent à l’autonomie financière grâce à la culture maraîchère

Pour Félicité Banissi, 28 ans, mère de cinq enfants s’occupant aussi des trois enfants de son beau-frère, nourrir sa famille était un véritable casse-tête. Mais plus maintenant.

Félicité devait faire 10 km à pied pour pouvoir se procurer des légumes. Aujourd’hui, elle fait partie des 25 femmes burkinabés du groupe Wendpanga à Lilbouré qui travaillent dans le jardin potager aménagé il y a un an par Carrefour International et son partenaire burkinabé SEMUS et financé par la Fondation Roncalli. Dans le jardin d’un hectare, divisé en parcelles, les femmes cultivent des légumes tels que des choux, des aubergines et autres épinards et tomates. On y trouve aussi des moringas et des baobabs.

Félicité a reçu une parcelle de 150 mètres carrés. Elle utilise le tiers de cette superficie pour nourrir sa famille et vend le reste de sa production afin d’accroître ses revenus.

« [Avant], j’avais honte de moi quand je pensais à mes enfants. Maintenant, mes enfants mangent et se développent bien parce que je viens au jardin tous les trois jours y récolter des okras et d’autres légumes feuilles », explique Félicité.

Selon les prévisions budgétaires liées au projet au Burkina Faso, Félicité pourrait gagner 50 000 francs CFA en 2,5 mois de maraîchage. C’est la preuve que le projet donne déjà des résultats. Les revenus gagnés permettront aux femmes du groupe Wendpanga de développer leur autonomie financière et, par exemple, de payer les frais scolaires ou les vêtements de leurs enfants sans avoir à demander d’argent à leur mari.

« Grâce à ce projet, ma santé s’est améliorée. Avant, j’étais souvent malade parce que je ne pouvais pas nourrir adéquatement mon mari et mes enfants et, parfois, j’essuyais des insultes quand je demandais de l’argent à mon mari », ajoute Félicité, montrant à quel point le projet aura un impact positif sur la confiance en soi et la vie de famille des femmes.

Étant donné les résultats prometteurs que laisse entrevoir le projet, les femmes du groupe Wendpanga, qui ont déjà accueilli 15 nouvelles membres, veulent maintenant agrandir le jardin et en améliorer l’irrigation en mettant en place un nouveau système de pompage solaire.